La transpiration, un combat de tous les jours

Home > Beauté > > La transpiration, un combat de tous les jours
Posté le 27 août 2014
Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

Si elle est totalement naturelle, la transpiration nous donne – lorsqu’elle est trop abondante – du fil à retordre. Bien sûr, quelques solutions existent pour limiter ses effets et aider l’individu à se sentir en meilleure confiance.

La transpiration est un phénomène naturel

On la déteste et on passe des heures à tenter de lutter contre elle : la transpiration est un phénomène inévitable – et même indispensable à l’équilibre de notre peau.

Elle participe à la régulation de l’organisme, en éliminant les excès de chaleur du corps. Par ailleurs, elle purifie en permettant de se délivrer des déchets circulant dans le sang.

Enfin, ce mélange entre eau et sébum protège contre les frottements. En moyenne, chaque humain produit un litre de sueur par jour, pour favoriser la ventilation du corps, la circulation sanguine et l’activité hormonale.

transpiration-naturelle

Totalement naturelle, la transpiration augmente lorsque l’on fait une activité physique plus prononcée, afin de réguler plus efficacement la température du corps. Parallèlement, elle peut intervenir – de façon plus anormale – lorsque l’individu est malade et victime de fièvre, par exemple.

Si elle est initialement inodore, la sueur finit par sentir réellement mauvais, ce qui participe à la perte de confiance générale de certaines personnes. Lorsqu’elle apparaît dans des zones pileuses et peu aérées, elle a tendance à macérer – d’où son odeur caractéristique.

Finalement, c’est principalement au niveau des aisselles qu’on a tendance à avoir une sueur plus odorante.

Se battre pour garder une sensation de fraîcheur

Particulièrement pendant la période estivale, on a tendance à transpirer dès le matin, notamment pendant les journées plus caniculaires.

Heureusement, l’été, c’est la mode des tongs, sandales et chaussures ouvertes en tous genres : grâce à ces modèles dénudés, les pieds ne sentent presque plus, pour votre plus grand bonheur.

En outre, si vous désirez malgré tout garder des chaussures fermées, pensez, après la douche, à talquer soigneusement les zones particulièrement sujettes à la transpiration, notamment entre les orteils.

sensation-fraicheur

Concernant les aisselles, la première habitude à avoir l’été est de les épiler au millimètre très régulièrement. Si vous ne le faites pas, vos poils retiendront toute l’humidité et la macération provoquera des odeurs extrêmement désagréables.

De plus, il est impératif d’avoir, pendant les périodes de fortes chaleurs, une hygiène irréprochable : en prenant une douche par jour, vous éliminez efficacement toute la sueur présente à la surface de votre corps.

Enfin, choisissez un bon déodorant pour vous éviter de mauvaises surprises : les anti-transpirants permettent de limiter la sécrétion de la sueur, par l’intermédiaire de sels d’aluminium. Si la majorité des produits ont cette propriété, restez, cependant, vigilants lors de vos achats.

Quand la transpiration nous trouble au quotidien

Dans certains cas, les déodorants ne suffisent plus pour traiter les problèmes de transpiration. Les individus souffrant de transpiration excessive perdent parfois toute confiance en eux, à cause de cette gêne qui les touche en permanence.

Plusieurs moyens peuvent exister pour enrayer ce problème : le chloride d’aluminium, administré sous forme locale, est parfois irritant pour la peau – tout comme les médicaments anti-cholinergiques.

Ainsi, pour soigner les sueurs abondantes, on procède désormais à des méthodes plus modernes.

Dans un premier temps, on peut injecter sous la peau une toxine bloquant la sécrétion de la transpiration : elle agit en deux ou trois jours sur des zones comme les aisselles ou les pieds.

transpiration-trouble-quotidien

Cependant, lorsque la personne souffre de transpiration excessive au niveau des mains, ce type de remède est fortement déconseillé. Il est susceptible d’entraîner la paralysie partielle de certaines articulations au niveau des doigts.

Dans ce cas de figure, on préfère finalement utiliser la chirurgie : avec un petit tuyau introduit par l’aisselle, on arrive à inactiver certains nerfs des membres supérieurs responsables de la transpiration.

Grâce à ce procédé simple, les glandes sudoripares des mains ne délivrent plus d’humidité.

Généralement, cette intervention satisfait les patients : elle induit très peu de risques et soigne autant les aisselles que les mains. En revanche, l’efficacité de ce procédé sur le long terme demeure encore à vérifier.

Léa Deltour

Léa Deltour

"Léa les bons tuyaux" me surnommaient déjà mes camarades de classe à la fac. Ici, pas de chichis ni langue de bois, uniquement des informations croustillantes !

DANS LA MEME RUBRIQUE
Trouver le bon coiffeur ou la bonne coiffeuse peut être l'une des choses les plus gratifiantes qui soient arr...
Dans la plupart des mariages actuels, les plans de table ne sont plus. Ils ont laissé de la place aux marques...
Au fil des années, l’Amérique a gagné de nombreux superlatifs. On la qualifie de belle, majestueuse, sauv...
J’ai choisi un collier sautoir, car c’est avant tout un bijou indispensable pour une garde-robe réussie. ...

Ne ratez pas
Septembre 18, 2018 35
Trouver le bon coiffeur ou la bonne coiffeuse peut être l’une des choses les plus gratifiantes qui...
C'est tout chaud
Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être