Comment bien faire son e-liquide ?

Home > Technologie > > Comment bien faire son e-liquide ?
Posté le 24 juillet 2020
Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

Difficilement acceptée au départ, de nos jours la cigarette électronique rencontre un franc succès. Nombreuses sont les personnes qui l’ont adoptée pour stopper avec la cigarette traditionnelle connue pour être nocive. Les préférences étant distinctes d’un vapoteur à un autre, afin de satisfaire aux attentes de ces derniers les fabricants de liquides pour e-cigarette redoublent d’imagination pour proposer une grande variété de produits. Il est néanmoins possible de fabriquer son e-liquide soi-même, une solution particulièrement économique sur le long terme. Étape après étape, découvrez comment réussir votre liquide de vapotage.

E-liquide

Éléments indispensables à la fabrication d’un e-liquide

L’e-liquide est un composant sans lequel il n’est pas possible d’utiliser une cigarette électronique. Pour réussir le votre vous aurez besoin de certains accessoires et composants.

Les accessoires nécessaires à la fabrication d’un liquide pour cigarette électronique

Lorsque l’on se lance dans la fabrication d’un liquide pour cigarette électronique il est important d’avoir à disposition tout le matériel nécessaire. Pour la plupart il est possible de les trouver en grande surface. Il s’agit pour l’essentiel des :

  • Seringues graduées qui vous permettront de ne pas vous tromper dans les dosages. Une erreur de dosage peut en effet impacter de manière négative notamment sur le goût et la densité du produit final ;
  • Flacons en verre pour effectuer les mélanges ;
  • Bouteilles vides qui serviront à contenir vos e-liquides ;
  • Lunettes de protection en cas de projection d’un composant ;
  • Gants pour vous protéger, certains composants comme la nicotine étant dangereux et devant être manipulés avec précaution.

Les principaux composants d’un e-liquide

Outre le matériel sus-cité, pour fabriquer votre e-liquide vous aurez besoin de certains composants. Il s’agit :

  • D’une base, celle-ci déterminant le hit et la texture de la vapeur. Elle est constituée de deux éléments. D’une part le propylène glycol ou PG dont le rôle est de faire ressortir les arômes et d’accentuer le hit en gorge, et d’autre part la glycérine végétale ou VG qui permet d’obtenir beaucoup de vapeur. Vous pouvez acheter des bases prêtes à l’emploi ou faire le mélange vous même selon vos préférences. Sur le site Mondandy vous trouverez des détails quant aux différents taux PG/VG et l’impact sur la base ;
  • Des arômes qui existent en quatre grandes familles, tabac, menthe, gourmand et boisson. Il est conseillé pour un débutant de commencer avec un seul arôme. Aussi, il faut toujours se conformer au dosage recommandé sur la fiche produit ;
  • Des boosters de nicotine qui permettent d’apporter à votre e-liquide le taux de nicotine souhaité. La vente de base nicotinée supérieure à 10 ml de contenance étant interdite depuis 2016, ces produits sont la seule solution pour avoir votre dosage habituel ;
  • Des additifs qui sont des exhausteurs. Permettant d’améliorer ou d’ajuster les goûts, ils sont optionnels. Vous êtes en conséquence libre d’en rajouter ou pas lors de la fabrication effective de votre liquide pour cigarette électronique.

Les étapes de fabrication d’un e-liquide

Une fois tous les éléments rassemblés, les composants de votre e-liquide peuvent être mélangés dans n’importe quel ordre. L’essentiel est de respecter très précisément les différents dosages. Il est important de savoir que la base doit constituer 80 à 90% de votre préparation. L’arôme pour sa part ne doit pas dépasser les doses recommandées par le fabricant. En ce qui concerne les boosters de nicotine il est généralement conseillé à titre indicatif :

  • 18 mg/ml de nicotine si vous êtes fortement dépendant ;
  • 12 mg/ml de nicotine si vous êtes moyennement dépendant ;
  • 6 mg de nicotine si vous êtes faiblement dépendant.

Le bon dosage de nicotine dans votre e-liquide contribuera à l’efficacité de la cigarette électronique comme solution pour arrêter de fumer. Pour aller plus loin sur le sujet cliquez ici.

L’ensemble des ingrédients étant mélangés, l’étape finale consiste à laisser votre solution reposer. La maturation est en effet importante dans la réussite de votre liquide pour cigarette électronique DIY. L’objectif final étant d’avoir un goût personnalisé, il est nécessaire de bien conditionner votre liquide et de créer une chimie naturelle pendant plus ou moins longtemps. À titre indicatif, il faut :

  • De 0 à 5 jours pour les arômes fruités mono-arômes ;
  • De 3 à 7 jours pour les 100% fruités complexes ;
  • De 1 à 2 semaines pour les arômes menthe, anis, café, vanille, épice ;
  • À partir de 14 jours pour les liquides qui contiennent du tabac ;
  • De 14 à 21 jours pour les liquides gourmands ;
  • Jusqu’à 4 semaines pour les arômes avec tabac.

Il reste conseillé de se référer aux indications communiquées dans la fiche produit pour éviter de vous louper.

Comme vous pouvez le constater, réussir son e-liquide DIY n’a rien de compliqué. Il suffit d’avoir à disposition tous les éléments nécessaires, de ne pas se tromper dans les dosages et de respecter le temps de repos nécessaire pour un bon steep.

DANS LA MEME RUBRIQUE
La chute chez la personne âgée est la cause principale de décès accidentel chez les seniors de plus de 65 ...
Si vous rêvez d’une bouffée d’air méditerranéen, de renouer avec la nature, et de découvrir le sud de...
Le projet d’une vie est enfin sur la table et vous décidez de vous lancer dans des travaux de rénovation o...
La peinture est un art dont l’expression s’enrichit de différentes techniques. Quand on parle de décorat...

Ne ratez pas
Septembre 22, 2020 18
La chute chez la personne âgée est la cause principale de décès accidentel chez les seniors de plus d...
C'est tout chaud
Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être