Comment choisir son VTT électrique ?

Home > Bien-être > > Comment choisir son VTT électrique ?
Posté le 22 mars 2018
Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

Il faut bien se le dire entre nous : pédaler, c’est fatigant ! Que les routes soient goudronnées ou pleines de terre, les efforts à fournir pour pédaler dépendent de votre condition physique. Grâce à Veloactif, j’ai pu choisir mon VTT selon les critères logiques et pratiques qui me correspondent :

Ciblez votre profil

  Vivez-vous en zone urbaine ou citadine ? Pédaler est-il le plaisir du dimanche ou le seul moyen de transport avant d’aller au travail ? Pour ma part, j’utilise mon vélo en milieu urbain, mais plutôt quotidiennement, il a complètement remplacé ma voiture et ma carte Navigo.

  Autant de questions qui peuvent déjà déterminer quel vtt électrique vous devez choisir en priorité.

  Parce que les vélos électriques ont la côte, ils sont de quatre types : adaptés à la ville avec un panier pour le sac de course comme le mien, pliants pour éviter de gêner dans les transports, polyvalents pour les super-actifs et orientés sport pour les téméraires.

  Comme ils ne soulagent pas les mêmes parties du corps, le moteur peut se trouver sur trois parties différentes :

  • La roue avant, car il soulage dans les montées, mais peut souffrir d’un effet de patinage. Plus difficile de le soulever quand il faut l’accrocher en hauteur. Pour ma part, j’ai choisi cette option-là ! N’étant pas une grande sportive, j’ai dû mal à pédaler dès que la route se fait un peu pentue.
  • La roue arrière donne l’impression qu’on vous pousse dans le dos pour que vous avanciez. Cependant, si vous rajoutez un porte-bagage l’équilibre du vélo s’en retrouve perturbé.
  • Enfin, vous pouvez le placer dans le pédalier, mais son installation nécessite de jouer avec le dérailleur, au risque de l’abimer plus facilement.

Un vtt électrique ou un vtt vae : lequel choisir ?

Question essentielle à se poser lors de votre achat. Un vélo électrique va utiliser la puissance des pédales – et par extension de vos pieds-, pour envoyer du courant au moteur.

Le vae, acronyme de Vélo à Assistance Electrique, vient vous aider. Malgré les croyances populaires, vous devrez continuer à pédaler, le vélo magique n’est pas encore sorti ! Un vae a encore besoin de vos pieds. Il ne se base pas sur la puissance que vous fournissez, mais sur les difficultés que vous avez à pédaler. C’est le « coup de pouce » qui permet de garder le rythme et le sourire dans les côtes. J’ai été très impressionnée par les démonstrations que j’ai pu voir.

Cependant, cet achat a un coût important. C’est pourquoi il ne faut pas se laisser séduire par le sourire du vendeur. Bien que charmant, si vous avez l’âme sportive et que vous souhaitez n’être aidé que ponctuellement, un vtt électrique est amplement suffisant.

L’assistance électronique permet de soulager les moins sportifs ou sur de longs trajets. J’ai choisi cette option, et je n’arrive plus en transpiration au travail. Le vvt vae permet de gagner du temps et d’apprécier chaque déplacement, en ville comme à la campagne. Je ne regrette absolument pas mon choix.

Et n’oubliez pas que pédaler impacte directement votre santé, comme vous pouvez le constater en lisant cet article.

Comment ça roule ?

Un vtt électrique classique est constitué de trois éléments : un moteur, une batterie et une commande de réglage de l’assistance. La batterie est à recharger, mais tout dépend à chacun de la durée de son autonomie. On n’effectue pas tous le même parcours chaque mois !

Depuis peu, certains vélos comme le mien sont capables d’être rechargés grâce à vos coups de pédalier ! Sans compter qu’ils évoluent, et certains permettent d’indiquer à quel moment il risque d’être à plat. Vous ne risquez pas d’être surpris pendant la montée d’une colline !

Le vtt vae a quant à lui un moteur en partie électronique en plus de la batterie. C’est lui qui analyse l’action et vous envoie l’énergie dont vous semblez manquer. Différents capteurs (couple, cadence, vitesse et commande) collaborent avec précision.

Protéger son petit bijou des envieux

N’oubliez pas l’antivol ! Les vélos en France sont sujets au vol, et encore plus quand ils sont à moteurs. Et ne parlons même pas des vvt vae ! Vous devez être encore plus précautionneux, alors n’achetez pas à petit prix. Une simple enveloppe en plastique ne résiste guère à la détermination d’un voleur astucieux !

Le mieux est de n’acheter que des antivols qui datent d’après 2012. Avant cette date, ils sont encore assez fragiles, s’ouvrent sous un choc ou se coupent facilement. Personnellement, j’ai opté pour la sécurité avec deux antivols, un avec une protection en cuir et un en plastique endurci. Un couteau aura bien du mal à le couper !

Pour bien choisir son anti-vol, c’est ici !

Sur ce, enfourchez sans tarder le vtt qui vous convient et allons faire une balade ensembles !

Léa Deltour

Léa Deltour

"Léa les bons tuyaux" me surnommaient déjà mes camarades de classe à la fac. Ici, pas de chichis ni langue de bois, uniquement des informations croustillantes !

DANS LA MEME RUBRIQUE
Tout comme les graines de chia et les graines de lin entre autres, les graines de cannabis sont également tr?...
Plus qu’un simple endroit pour se doucher, la salle de bain peut offrir un maximum de relaxation. Pour cela,...
Les spots de surf en Martinique se trouvent principalement au nord, le long de la côte atlantique, où, comme...
Il est possible que vous vous demandiez ce que c’est que le glutathion. Et bien c’est une protéine prése...

Ne ratez pas
Août 08, 2020 11
Tout comme les graines de chia et les graines de lin entre autres, les graines de cannabis sont égalemen...
C'est tout chaud
Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être