Lutter contre la maladie d’ Alzheimer en restant actif

Home > Psycho > > Lutter contre la maladie d’ Alzheimer en restant actif
Posté le 21 août 2014
Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

La maladie d’ Alzheimer : des chiffres alarmants

De nos jours, 3 millions de Français sont – directement ou indirectement – touchés par la maladie d’ Alzheimer : on compte, au total, plus de 850 000 malades dans tout le pays. Tous les ans, la maladie progresse, puisqu’environ 225 000 nouveaux cas supplémentaires sont diagnostiqués.

chiffres-maladie-alzheimer

Pourtant, aujourd’hui, aucun traitement curatif n’existe pour soigner réellement ce trouble extrêmement grave – sans compter qu’aucun remède préventif n’a été mis au point pour l’éviter. Si rien ne change dans les habitudes, les prévisions sont plutôt pessimistes : en 2020, on pourrait recenser 1 275 000 victimes de la maladie d’ Alzheimer. En ce sens, 1 Français sur 4 de plus de 65 ans pourrait être sujet à cette pathologie.

Pour identifier la maladie d’Alzheimer le plus tôt possible, il est indispensable de connaître tous ses symptômes : la mémoire est le premier aspect à être touché. Concrètement, les concepts et le bagage culturel s’envolent petit à petit, puis les habiletés se perdent progressivement.

Par la suite, différents troubles du langage peuvent apparaître : après s’être réduit, le vocabulaire devient de moins en moins précis. Enfin, les troubles des gestes participent à la perte d’indépendance du malade : des réflexes aussi simples que la douche ou la cuisine finissent par relever du parcours du combattant.

Lutter contre la maladie en exerçant son cerveau

Si aucun remède préventif à proprement parler n’existe contre la maladie d’ Alzheimer, il est possible de retarder ou d’empêcher son apparition en faisant travailler continuellement son cerveau. En effet, plusieurs études ont démontré l’utilité de l’entretien des fonctions cérébrales pour éviter leur dégénérescence.

En réalité, il ne s’agit pas, pour les personnes âgées, de réaliser un travail cérébral intensif. Pendant une petite heure, deux à trois fois par semaine, on peut par exemple se mettre aux mots fléchés, aux mots croisés ou encore au sudoku.

De plus, sur Internet, de nombreux jeux intellectuels aident à conserver les différentes facultés de son cerveau. A ce titre, par l’intermédiaire de jeux de logique ou d’énigmes, les seniors parviennent à maintenir une activité cérébrale suffisante pour lutter contre les phénomènes de perte de mémoire.

exercer-son-cerveau

En outre, il n’est pas suffisant de simplement faire travailler ses méninges : pour garder une bonne santé avec l’âge, on préconise de réaliser une activité physique régulière. Sans être intensive, celle-ci peut se concrétiser sous la forme d’une marche de 30 à 45 minutes tous les deux jours, par exemple.

La santé mentale se trouve aussi dans votre assiette

assiette-equilibree

Pour garder la mémoire à tout prix, il est impératif d’avoir une assiette saine et équilibrée. Traditionnellement, on a coutume de dire que le poisson est bon pour la mémoire, grâce au phosphore : il est vrai que cet aliment doit être intégré au menu, pour ses nombreux nutriments et sa richesse – notamment en ce qui concerne le thon et le saumon – en bonnes graisses.

Par ailleurs, les légumes et fruits sont vivement conseillés, puisqu’ils sont extrêmement riches en vitamines et aident à garder de l’énergie pour conserver un corps jeune.

Enfin, contre toute attente, un aliment reste un allié de taille dans la lutte contre la maladie d’ Alzheimer : il s’agit du curcuma.

En effet, la curcumine présente dans le curcuma est un antioxydant extrêmement puissant. Ses propriétés anti-inflammatoires permettent de jouer un rôle dans la prévention de cette pathologie neurologique, puisqu’elle découle en réalité d’un processus d’inflammation présent dans le cerveau.

Finalement, des chercheurs de l’Université de Californie Riverside ont montré que la vitamine D3 couplée à la curcumine pouvait effacer les bêta-amyloïdes formant des plaques dans le cerveau, responsables des premiers ravages de la maladie d’Alzheimer.

Léa Deltour

Léa Deltour

"Léa les bons tuyaux" me surnommaient déjà mes camarades de classe à la fac. Ici, pas de chichis ni langue de bois, uniquement des informations croustillantes !

DANS LA MEME RUBRIQUE
Longues ou courtes, unies ou imprimées, et d’une légèreté qui se décline dans tous les styles, les robe...
Rien ne remplace un mode de vie sain et une alimentation équilibrée. Toutefois, pour pallier certaines caren...
Pièce incontournable dans le monde de la mode, la chemise a longtemps été réservée aux hommes. Depuis ...
Aujourd'hui, de nombreuses femmes sont atteintes par l'endométriose qui se ma...

Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être