Lutte contre la contrefaçon dans le luxe, quelles solutions ?

Home > Mode > > Lutte contre la contrefaçon dans le luxe, quelles solutions ?
Posté le 17 mars 2021
Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

Les dispositifs juridiques et policiers mis en place pour la lutte contre la contrefaçon des produits de haute qualité sont nombreux. Ceux-ci sont concentrés sur les marchés directs et physiques. Mais avec l’avènement de la vente et l’achat en ligne, les fabricants de produits de luxe se sont vus obligés de s’adapter. De nombreux dispositifs électroniques et informatiques ont été mis en place.

La vente en ligne

Mais Internet est maintenant la principale voie pour le débit de ces contrefaçons de marques de luxe. Les solutions face aux contrefaçons dans le luxe sont de plus en plus avancées. Ce type de commerce est tellement en expansion maintenant qu’il en arrive à ternir la réputation des vrais producteurs. Ainsi, pour assurer la traçabilité des marques de luxe LVMH a eu recours au service de Blockchain.

Blockchain, c’est quoi ?

Il s’agit d’une technologie qui sert à stocker et à transmettre des informations. C’est un outil sûr et dont l’usage se fait dans la transparence. Son atout est de pouvoir fonctionner de manière décentralisée. Ces éléments permettent la création de certificats d’authenticité. Ce sont des empreintes numériques impossibles à dupliquer. Les propriétaires des marques de luxe s’y sont particulièrement intéressés, car elle constitue une solution pour lutter contre la contrefaçon dans le secteur du luxe.

Le fonctionnement de Blockchain

Il fonctionne d’une manière très simple. Lorsqu’une personne achète un produit de luxe de marque, le producteur fournit avec celui-ci un QR code. Ceci sera ensuite scanné avec le Smartphone du client pour lui fournir un certificat crypté et enregistré sur ce système. Cela permet de faire une rapide vérification de l’authenticité de cet article pour la solution face à la contrefaçon dans le luxe.

Et lorsque le premier acquéreur veut revendre le produit, il peut effectuer le transfert de ce certificat au nouvel acheteur. C’est par exemple le cas d’une réparation validée par la marque. Et lorsque le premier acquéreur veut revendre l’article, il peut effectuer le transfert de ce certificat au nouvel acheteur.

Les solutions face à la contrefaçon de luxe trouvées

Des mesures sont nécessaires pour prévenir de façon efficace la production et l’écoulement des contrefaçons. Pour cela, les entreprises ont institué des entités de surveillance et d’intervention. Celles-ci sont composées de juristes et d’avocats travaillant pour le compte des fabricants. Ils ont pour fonction de surveiller les ventes en gros ou en détail, que ce soit pour les transactions directes ou en ligne.

Mais d’autres problèmes plus subtils persistent encore malgré les efforts. Les marchés parallèles sont, en effet, plus difficiles à encadrer. Une des solutions face aux contrefaçons dans le luxe consiste en ceci : les producteurs de labels de luxe doivent enregistrer dans une base de données. Il s’agit des informations concernant leurs produits au sein de l’European Observatory Enforcement Database.

Cet organisme est géré par l’OHMI (Office d’Harmonisation du Marché Interne) dont le siège se trouve en Espagne. Cette banque de données permet aux entités concernées de bien communiquer les informations. Le but est de pouvoir intervenir : les policiers, les douaniers et les huissiers de justice.

Mais mieux vaut prévenir que guérir. Une autre solution pour lutter contre la contrefaçon dans le luxe est que ces produits font l’objet des procédés technologiques. Ces derniers permettent de s’authentifier de manière efficace telle que les spectroscopies la térahertz, le fingerprinting taguant, les microparticules encroûtées, des codes-barres. Toutefois, la sensibilisation reste la meilleure arme utilisée par les responsables pour prévenir la prolifération des ventes et achats des contrefaçons de marchandises de luxe.

Aujourd’hui, les solutions contre les contrefaçons dans le luxe trouvées par les producteurs de marques pour lutter contre les faux produits ne s’arrêtent plus sur le plan policier et juridique. Il y a aujourd’hui une véritable lutte préventive grâce à des procédés informatiques de pointe. Et ces derniers permettent de suivre même les marchés de l’occasion.

DANS LA MEME RUBRIQUE
Réputées pour leur très belle peau, les Coréennes sont les premières consommatrices de produits de beaut?...
Comme on fait son lit, on se couche, a-t-on l’habitude de dire. Si autrefois, la couverture de lit servait s...
Les sites de rencontre en ligne sont actuellement des lieux de rencontre pour les personnes souhaitant fonder ...

Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être