Les risques de chute chez la personne âgée : la démarche de prévention

Home > Bien-être > > Les risques de chute chez la personne âgée : la démarche de prévention
Posté le 22 septembre 2020
Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

La chute chez la personne âgée est la cause principale de décès accidentel chez les seniors de plus de 65 ans, avec plus de 10 000 décès chaque année.

À cette phase de la vie, outre l’apparence physique qui s’altère, la santé aussi devient beaucoup plus fragile, les muscles moins résistants et la locomotion plus difficile et, cela peut occasionner une chute qui peut entraîner de graves conséquences.

Heureusement, aujourd’hui, des solutions existent au niveau technologique et du point de vue de l’assistance pour prévenir et réduire ces risques de chute chez la personne âgée afin de mieux accompagner les seniors pendant cette période de leur vie.

chute chez les personnes âgées

L’option technologique : la téléassistance

L’une des solutions offertes par la technologie pour prévenir la chute chez le sénior ou les personnes en situation d’handicap est la téléassistance.

De multiples options disponibles

En fonction des besoins et selon les contextes, les fournisseurs de la technologie de téléassistance proposent plusieurs offres :

  • La téléassistance classique ;
  • La téléassistance mobile ;
  • La téléassistance médicalisée ;
  • Le détecteur de chute.

Zoom sur le détecteur de chute

Le détecteur de chute chez la personne âgée est une technologie de téléassistance beaucoup plus performante et plus efficace.

Il faut noter que l’intérêt d’un détecteur de chute réside dans le fait qu’en plus de remplir la fonction classique de demande d’assistance via le bouton SOS, il reste un accessoire connecté qui permet d’alerter un centre d’écoute disponible 24h/7 selon un processus bien défini, en cas de besoin.

De son fonctionnement, on peut retenir quatre points essentiels :

  • Analyse régulière et quotidienne des mouvements en toute discrétion ;
  • Compte à rebours de 20 secondes après une chute lourde avant déclenchement de l’alerte, ce qui permet au sénior de décider s’il souhaite recevoir de l’aide ou non ;
  • Au cas où le bénéficiaire n’arrive pas appuyer le bouton SOS après une chute, le système vibre pendant 30 secondes et déclenche l’alerte ;
  • Le centre d’écoute auquel le sénior est abonné reçoit l’alerte et prévient les aides.

Prendre soin de soi

Outre les solutions qu’offre la technologie pour éviter le pire en cas de chute chez la personne âgée, certains comportements restent des pistes de prévention très pertinentes.

Consulter régulièrement

Une personne âgée, surtout lorsqu’elle est particulièrement sujette à des maladies, doit régulièrement se rendre en consultation.

Elle ne doit pas attendre que son état se détériore complètement. Ainsi, certains extrêmes pourront être facilement évités.

Pratiquer une activité physique

Peu importe l’âge, la maxime « un esprit sain dans un corps sain » reste toujours d’actualité.

L’un des meilleurs moyens de s’y aligner demeure la pratique d’activités physique et sportive après une bonne alimentation.

D’un autre côté, il est utile de préciser que le manque d’activité physique peut entrainer une perte de la masse musculaire susceptible de favoriser une chute chez la personne âgée.

Il est donc indispensable d’encourager les séniors à la pratique d’activités physiques comme la marche ou la gymnastique douce sur laquelle s’informer ici, afin de maintenir un meilleur rythme physique.

chute chez les personnes âgées

Aménager le lieu de vie

Entre autres démarches permettant de prévenir une chute chez une personne âgée, l’aménagement du cadre de vie reste également indispensable.

Mettre en place des points d’appui

D’abord, il est important d’éviter les escaliers aux personnes du troisième âge en les logeant au rez-de-chaussée.

Ensuite, il faudra dans la mesure du possible équiper certains endroits stratégiques de l’intérieur, de points d’appui.

Bien organiser et ranger son espace

Toujours dans la perspective de réduire les risques de chute chez la personne du troisième âge, il est plus que nécessaire de bien ranger et d’organiser son espace de vie en y déposant le mobilier adéquat et en débarrassant surtout les lieux de passage de tout objet susceptible de créer une chute.

L’éclairage et les surfaces glissantes

La chute du sénior peut être liée à la baisse de sa vue occasionnée par un éclairage moins adapté et un sol glissant.

Doter le cadre de vie du sénior, d’un éclairage approprié et de tapis antidérapants peut s’avérer une solution préventive très efficace contre les risques de chute chez la personne âgée.

DANS LA MEME RUBRIQUE
La Malaisie péninsulaire compte plusieurs destinations de choix à découvrir si vous songez à y passer vos ...
Il est évident que les sacs sont de formidables atouts pour la tenue vestimentaire d’une femme. Que ce soit...
Très tendance durant les années 90, la coupe jeans mom fait son grand retour dans nos penderies. Cette coupe...
En 2020, une augmentation de plus de 50% par rapport aux prévisions initiales a été enregistrée cette ann?...

Ne ratez pas
Octobre 20, 2020 17
La Malaisie péninsulaire compte plusieurs destinations de choix à découvrir si vous songez à y passer...
C'est tout chaud
Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être