Comment bien choisir son assurance habitation ?

Home > Uncategorized > > Comment bien choisir son assurance habitation ?
Posté le 09 juin 2017
Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

Dernièrement j’ai déménagé pour trouver un logement un peu plus grand. Comme à chaque fois, je me suis retrouvé sous une tonne de démarche (changement d’adresse, trouver un nouveau fournisseur d’électricités, d’internet, etc.). Changement d’appart, c’est aussi l’occasion de changer d’assurance habitation !

Car il ne faut pas oublier qu’en tant que locataire d’un bien non meublé, vous êtes obligé de le faire. Mais l’obligation tient surtout au fait qu’il en va de la sûreté de votre logement, de vos possessions et bien sûr de votre famille.

Vous trouverez dans cet article quelques astuces et conseils que j’ai trouvés pour changer d’assureur et surtout pour trouver le contrat qui me convenait le mieux !

Les formules de base : responsabilité civile

L’obligation légale impose à toutes les compagnies d’insérer la garantie responsabilité civile au sein des contrats qu’ils proposent à leurs clients. Elle figure par exemple au sein de l’assurance habitation MAAF. La responsabilité civile couvre tous les dégâts susceptibles d’être causés à un tiers, un voisin par exemple, ainsi qu’à ses possessions.

Bien sûr, cela ne suffisait pas à me couvrir efficacement. J’ai alors songé à la formule tous risques. Dans ce cas, nous sommes couverts contre absolument tous les sinistres qui pourraient survenir à notre domicile. Mais cette solution présente de sérieuses limites : en effet, pourquoi devrais-je cotiser pour des risques qui ne me concernent pas ? J’ai donc vu que le mieux était de prendre une assurance multirisque !

Quels sont vos besoins ?

La première chose que j’ai dû faire est bien sûr d’estimer à combien s’élève le montant de mes possessions et de mes meubles. Tout ce qui est compris entre mes quatre murs doit faire l’objet d’une estimation : électroménager, technologie, art, mobilier ou encore bijoux. Car plus cette somme est élevée, plus gros est le montant des cotisations. Logique, me direz-vous !

Même si j’aurais pu être tentée par l’idée de ne pas être tout à fait honnête sur l’estimation de mes biens, je ne l’ai pas fait, car ce serait une erreur. En effet, dans la mesure où en cas de réel sinistre, on ne pourra être indemnisé qu’à hauteur de ce que l’on a déclaré, mentir ne sert à rien.

Il faut également faire attention aux montants des franchises. Ces derniers fixent un seuil à partir duquel on doit financer soi-même les frais liés aux sinistres rencontrés. Il faut aussi se méfier des primes qui vous paraissent trop attractives. Bien souvent, elles cachent des franchises plutôt désavantageuses pour nous. Un moyen pour les compagnies de récupérer au moment de l’indemnité ce qu’elles perdent en cotisations.

Faites comme moi, et ciblez précisément vos besoins. Evaluer la valeur de vos biens au plus près de la réalité est la première étape en vue de choisir la formule la plus adaptée.

Les garanties et les options de votre assurance habitation

Outre la responsabilité civile, l’assurance habitation comporte, de base, un certain nombre de garanties. Ces clauses varient peu selon les assureurs :

  • Vol : certaines zones géographiques sont plus sujettes que d’autres aux cambriolage. Cette garantie nous couvre dans le cas où une effraction survient chez nous et où l’on nous vole quelques choses.
  • Bris de glace : concerne l’ensemble des vitres du domicile. Il peut donc s’agir des portes, des baies ou des fenêtres.
  • Incendie : en vue de vous protéger contre un éventuel départ de feu. Il peut être d’origine accidentelle, ou bien criminelle (plus rare).
  • Dégât des eaux : une fuite d’eau ou une tuyauterie défectueuse peuvent causer de gros dommages. Parfois, cela peut même être à l’origine d’un départ de feu électrique en raison des courts-circuits et des étincelles provoquées au contact de l’électroménager !
  • Catastrophes naturelles : si le logement est situé dans une région à risque, cette protection s’avère malheureusement indispensable.

On a aussi le choix d’inclure ou non des options complémentaires, si l’on juge utile d’être couvert par ces dernières. On peut citer la protection juridique, l’assistance ou encore les aménagements extérieurs. Dans tous les cas, il faut penser à choisir les garanties et les options les plus en accord avec votre situation, afin de personnaliser au mieux votre contrat.

Léa Deltour

Léa Deltour

"Léa les bons tuyaux" me surnommaient déjà mes camarades de classe à la fac. Ici, pas de chichis ni langue de bois, uniquement des informations croustillantes !

DANS LA MEME RUBRIQUE
La manière dont se transmet la calvitie a longtemps nourri de nombreuses réflexions au sein de la communaut?...
Nettoyer la maison se révèle souvent fastidieux et fatigant. Pourtant, il s’agit d’une corvée indispens...
Vous venez d'acheter une maison et devez maintenant revoir la décoration dans son ensemble ? Vous souhaitez s...
La Saint-Valentin fait partie des principales occasions auxquelles les Français offrent des fleurs. Symbole d...

Ne ratez pas
Février 22, 2021 48
La manière dont se transmet la calvitie a longtemps nourri de nombreuses réflexions au sein de la commu...
C'est tout chaud
Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être