5 choses à vérifier avant de se faire poser des implants dentaires

Home > Bien-être > > 5 choses à vérifier avant de se faire poser des implants dentaires
Posté le 21 mars 2019
Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

Remplacer les dents manquantes par des implants

L’implant dentaire est une vis en titane qui sert à remplacer la racine d’une dent perdue. Pour remplacer le reste de la dent, une couronne est posée sur l’implant. Les implants dentaires sont une solution très esthétique et très confortable pour retrouver une dentition complète. De nombreux spécialistes les recommandent, car ils offrent aussi de nombreux bénéfices pour la santé bucco-dentaire : maintien de la masse osseuse et équilibrage des forces masticatoires bénéfique à l’articulation temporo-mandibulaire.

Mais avant de se faire poser des implants, certaines vérifications sont recommandées afin d’augmenter les chances de succès de cette procédure. À la fin de cet article, vous comprendrez aussi pourquoi il est si important de mettre toutes les chances de son côté.

  • Masse osseuse et scanner 3D

L’une des premières choses à vérifier est la quantité osseuse. Comme les implants dentaires sont vissés dans l’os de la mâchoire, il faut une hauteur et un volume d’os suffisant pour pouvoir contenir l’implant. Pour savoir si vous avez assez d’os, votre dentiste vous demandera de passer un scanner 3D. Son prix varie de 150 à 250 € dans le cas d’une mâchoire complète.

Pour les personnes qui n’ont pas assez de volume osseux, le chirurgien pourra avoir recours à une greffe osseuse ou une élévation des sinus. Dans les deux cas ces procédures visent à augmenter le volume osseux.

  • Infection dentaire

Une infection au niveau des racines des dents peut fragiliser l’os de la mâchoire et empêcher la prise d’une greffe osseuse, voire la prise de l’implant. Il convient donc de vérifier et de traiter toute infection dentaire présente dans la bouche du patient. Selon le niveau d’infection et l’état de délabrement de la dent, il est parfois possible de retirer une dent très délabrée dont les racines sont légèrement infectées afin d’y poser directement un implant dentaire.

  • La coagulation sanguine

Une greffe osseuse, un sinus lift et la pose d’un implant dentaire sont des petites interventions chirurgicales. Dans ce cadre, il est important d’avoir une bonne coagulation sanguine. Dans le cas contraire il y a un risque d’hémorragie.

Il est donc demandé à tout patient prenant des anticoagulants d’évaluer l’arrêt de son traitement à court terme en vue de l’intervention. Ce genre de décision doit obligatoirement être prise conjointement par le chirurgien et le médecin traitant.

Chez certaines personnes à risque il sera nécessaire de faire une prise de sang afin de réaliser une analyse biologique de l’hémostase. Cela signifie la vérification des taux de prothrombine (TP) et de céphaline activée (TCA).

  • Calcium et vitamine D

Après la pose de l’implant, il est attendu de l’organisme qu’il intègre l’implant dans la mâchoire. Cette intégration osseuse dure entre 3 et 6 mois. Elle est permise par le fait que l’implant est fait d’un alliage de titane, un matériau biocompatible. Cela signifie que le corps humain ne fait pas la différence entre l’implant et ses propres tissus.

L’ostéo intégration nécessite la reconstruction osseuse et sa solidification autour de l’implant. Les phénomènes biologiques qui se déroulent alors sont semblables à ceux qui permettent de réparer une fracture. Pour la reconstruction osseuse, le corps a besoin de calcium et de vitamine D. Un manque de l’un de ces deux facteurs peut-être à l’origine d’un échec de l’implantation. Il est donc intéressant pour les personnes à risque de vérifier leur taux de calcium et de vitamine D afin, si nécessaire, d’anticiper ce problème par une supplémentation alimentaire.

  • Diabète

Le diabète est un facteur qui réduit statistiquement les taux de succès des implants. On observe chez les personnes diabétiques un taux de rejet et de non-intégration plus important que chez les personnes non diabétiques.

Les recherches sur le sujet démontrent qu’un taux de sucre plus élevé réduit l’efficacité des phénomènes de reconstruction osseuse. De plus, ce taux de sucre plus élevé dans le sang est à la fois un facteur de risque pour l’infection post-opératoire.

Le problème des implants avec les diabétiques est donc lié au taux de sucre. Une personne diabétique dont le diabète est entièrement sous contrôle n’est donc pas à considérer comme une personne à risque. Cela s’applique notamment aux personnes qui ont une pompe à injection automatique qui mesure le taux de sucre et l’ajuste en direct grâce à une pompe à insuline intégrée.

En cas de doute, votre stomatologue pourra vérifier le taux d’Hémoglobine glyquée (HbA1c) par une prise de sang.

Le prix des implants dentaires

Voici pourquoi il est si important de mettre toutes les chances de son côté, lorsqu’on fait poser des implants dentaires : leur prix est très élevé. Pour la plupart des patients, le tarif des implants lui-même reste prohibitif. D’autant plus, qu’il n’y a pas de remboursement de la sécurité sociale.

Un seul implant dentaire coûte en moyenne 950 €, et la plupart des patients qui ont recours aux implants, reçoivent des factures allant de 5000 à 40000 €. Face à cela, de nombreuses personnes se tournent vers les soins dentaires à l’étranger.

Mais faire confiance un praticien se trouvant à l’étranger n’est pas à la portée de tous. Face à cela, certaines cliniques de Hongrie essaient par tous les moyens de rassurer leurs patients. C’est ainsi que certaines d’entre elles, proposent à leurs patients de contacter directement des cellules de coordination dans quelques grandes villes. Par exemple, le groupement de cliniques dentaires Newdentaire, propose des rencontres gratuites aux patients du nord de la France et de la Belgique, qui veulent demander un devis dentaire. Pour plus d’informations : https://newdentaire.be.

Étapes préliminaires aux soins dentaires à l’étranger

  • La première étape consiste à fournir une radiographie panoramique dentaire récente. Les dentistes et les chirurgiens pourront l’examiner afin de fournir un premier avis et éventuellement un premier devis provisoire.
  • Ensuite, une discussion a lieu avec le patient pour préciser ce devis selon ses attentes.
  • Dans certains cas, un scanner dentaire 3D est demandé avant le départ, mais celui-ci peut aussi être réalisée plus tard : à l’arrivée du patient dans la clinique.
  • Un entretien préliminaire est proposé avant le départ, au patient afin de lui présenter plus en détail la clinique dentaire et les différents éléments de réputation qui peuvent le mettre en confiance.
  • Si le patient décide de faire son soin dentaire, l’équipe de coordination se charge de l’organisation du voyage : billet d’avion, transfert à l’aéroport, hébergement sur place, accueil francophone.
DANS LA MEME RUBRIQUE
[caption id="attachment_11621" align="alignnone" width="720"]  [/caption] Il existe à ce jour une multitu...
 
Votre couple traverse une période difficile ? Votre homme vous porte moins d’attention ? Ou bien vous...
[caption id="attachment_11575" align="alignnone" width="720"]

Ne ratez pas
Novembre 29, 2019 50
Il existe à ce jour une multitude de styles de sarouels disponibles sur le marché. Afin de pouvoir le p...
C'est tout chaud
Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être