Love & Sexo

Le sexe après la grossesse : conseils pour renouer avec sa féminité

Bébé est enfin arrivé et la maison se fait peu à peu à cette nouvelle situation, cherchant à tâtons un équilibre solide et durable. Les parents n’en restent pas moins des amants, et le retour à une vie intime normale, c’est-à-dire le sexe après la grossesse, n’est pas toujours évident…

Le sexe après la grossesse,conseils pour renouer avec sa féminité3

Le cocktail explosif de sentiments contraires

Après l’arrivée de bébé, la maman est focalisée sur son petit bout de chou, accaparée par toutes les taches inhérentes à son nouveau rôle. La fatigue aussi ne lui laisse pas beaucoup de répit si bien que dès que l’occasion se présente, elle essaie de rattraper le retard de sommeil accumulé par une micro-sieste, jusqu’à la prochaine tétée ou le prochain biberon. Pendant un temps, certaines mamans ne ressentent plus du tout de désir sexuel pour le papa, la faute au bouleversement hormonal, entre autres.

De son côté, le papa peut vivre l’expérience de différentes façons. Il peut trouver sa place facilement dans ce duo en symbiose formé par la maman et l’enfant, ou se sentir exclu, voire un peu jaloux, de constater que le bébé a surtout besoin de sa mère – une idée reçue bien entendu !

Si l’accouchement a nécessité un petit acte chirurgical, je veux parler de l’épisiotomie, et/ou a été vécu comme un acte à la fois beau et traumatisant, il se peut que la maman ait besoin de temps. Du temps pour se reconstruire sur le plan physique déjà, mais aussi sur le plan psychologique. On ne sort pas indemne d’un accouchement difficile, et même si la communication dans le couple est très libre, il existe des expériences que le papa ne peut pas comprendre dans toutes ses dimensions, et ce, malgré sa grande capacité d’écoute et de compréhension. Concrètement, juste après l’accouchement, la maman peut ressentir un sentiment de peur, la peur d’avoir mal notamment, ce qui explique que la reprise de la sexualité ne se fasse pas immédiatement.

Enfin, l’osmose du couple peut aussi être parasitée par le stress, ce méchant parasite qui concerne les nouvelles responsabilités des parents, le stresse de tomber une nouvelle fois enceinte, le stress de prendre du temps pour soi alors qu’il y a un petit être dépendant en jeu, etc. Sans parler du syndrome de la déprime post accouchement, pour plus d’informations sur le sujet, je vous recommande de lire l’article du cafedesmamans.com.

Le sexe après la grossesse : conseils pour renouer avec sa féminité

De femme enceinte à femme tout court

La maman doit déjà se réapproprier son corps, maintenant que bébé n’est plus à l’intérieur, il faut reprendre ses repères et redevenir un être unique. Ce changement de statut peut sembler compliqué quand le corps a subi des transformations nécessaires au développement de l’enfant et qu’il reste des traces de la maternité. Si certaines peuvent s’effacer, comme quelques kilos superflus, d’autres restent comme :

  • La baisse de la libido
  • Une modification de la poitrine notamment après l’allaitement (voire des douleurs passagères)
  • Les vergetures localisées le plus souvent sur le bas du ventre
  • Une sècheresse vaginale due à la baisse d’œstrogènes
  • La dépression post-natale qui peut nécessiter un soutien psychologique

Heureusement, tout problème a sa solution et il suffit de frapper à la bonne porte pour passer ce retour à la vie de femme dans les meilleures conditions.

Le sexe après la grossesse,conseils pour renouer avec sa féminité4

Quelques conseils pratique pour reprendre sa vie intime

Pour renouer avec une vie sexuelle épanouie, il faut d’abord se donner le droit d’être femme en plus d’être mère. Si bébé a besoin d’une attention quasi constante, il ne faut pas pour autant oublier son couple qui s’entretient entre autres par l’échange, la proximité, la douceur, et la vie intime.

Pour aider votre corps à se remettre de l’accouchement, il est vivement conseillé de faire de la rééducation du périnée, en effet, les muscles se sont élargis au maximum et ont besoin d’être tonifiés. Au passage, cela est aussi utile pour le confort quotidien et pour éviter tout risque de descente d’organe ou de problèmes urinaires.

Pour que la cicatrisation des parties intimes se fasse dans les meilleures conditions, il est recommandé d’utiliser un sèche-cheveux au volume minimum. On peut également appliquer une crème cicatrisante prévue pour la zone sensible ou encore aider à l’assouplissement de la peau par des massages circulaires avec de l’huile d’amande douce, ce qui permettra de réduire considérablement les tiraillements lors de la pénétration et de les supprimer progressivement.

Pour faciliter les rapports sexuels, il ne faut pas hésiter à utiliser du lubrifiant plusieurs fois pendant le câlin pour limiter les douleurs, le vagin doit se reconstruire et se ré-habituer à la forme du papa. En effet, si l’acte sexuel est associé à une douleur, la reprise sera difficile et bien plus longue, pouvant entraîner un blocage psychologique. Le travail autour des fantasmes s’avère être d’une aide précieuse pour dédramatiser la « reprise », et rétablir la connivence entre le papa et la maman. C’est pourquoi le recours à de la lingerie sexy peut être une option intéressante à envisager, comme un corset qui permettra de cacher le ventre en attendant de l’assumer de nouveau. Pour trouver de l’inspiration, rendez-vous sur le site de Shoes-Cancan qui propose des tenues pour tous les goûts et toutes les morphologies.

En un mot, la reprise de la vie intime ne doit pas être vue comme une difficulté mais plutôt comme une reconquête progressive de la féminité, et de l’épanouissement du couple !

Léa Deltour

"Léa les bons tuyaux" me surnommaient déjà mes camarades de classe à la fac. Ici, pas de chichis ni langue de bois, uniquement des informations croustillantes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *