Voyages

Découvrir la culture sud-coréenne lors du Chuseok et au cœur de sa gastronomie

La Corée du Sud est un des pays de l’Asie de l’Est qui partage le territoire avec son voisin la Corée du Nord. À part la beauté de ses paysages et de son écosystème, la Corée du Sud a su conserver des cultures authentiques qui la différencient des autres peuples asiatiques, notamment lors du fameux Chuseok. Une tradition perpétuée depuis des générations qui consiste à rendre hommage aux aïeux et aux aînés pour leur bienveillance dans les récoltes. Connu aussi comme étant la fête des moissons dans cette partie du continent asiatique, le Chuseok est une occasion pour les Coréens de se retrouver en famille et de préparer un grand festin dans la maison familiale, avant de faire le nettoyage des tombes ancestrales. Durant cette période, la gastronomie est à son summum avec des plats incroyablement variés qui font le renom du pays. Les recettes sud-coréennes figurent parmi les plus succulents en Asie. Associant qualité et diversité, les mets de cette nation constituent la raison d’une virée gustative pour nombreux inconditionnels de la bonne cuisine. Je vous en parle !

Le Chuseok, une tradition incontournable en Corée du Sud

Dans le calendrier lunaire coréen, le 15e jour du huitième mois est réservé pour le Chuseok, appelé également Hangkawi. Une fête traditionnelle liée au culte de la lune. En remerciement de la terre pour sa générosité et en signe de respect pour les ancêtres et les aînés, le peuple coréen prépare l’une des grandes solennités du pays, le Chuseok. Tous les natifs de cette partie sud de la péninsule reviennent dans leur village natal pour se retrouver en famille. Les touristes qui effectuent un séjour en Corée du Sud remarqueront que peu de gens restent dans les villes durant cette période. Les Coréens rejoignent leurs entourages afin de se rassembler dans le foyer ancestral. Tout le monde s’offre des vêtements neufs avant d’aller rendre hommage aux parents. Après les visites, le clan prépare un grand festin autour d’une table. Une fois rassasiés, ils partiront vers les sépultures pour le rituel du Seongmyo. Une coutume typique de la Corée du Sud par laquelle les générations s’inclinent près des tombes pour honorer leurs aïeuls.

Quelques idées pour se fondre dans la cuisine sud-coréenne

Que ce soit dans la vie quotidienne, lors du Chuseok ou autres cérémonies, la gastronomie est omniprésente en Corée du Sud. Ses plats traditionnels sont reconnus pour rehausser la gloire du goût associée avec un savoir-faire incontestable, différent de la Chine et du Japon. L’alimentation coréenne se remarque surtout à travers l’utilisation des piments, des épices, une variété époustouflante de légumes et les fruits de mer. Les pâtes et le riz sont également les accompagnements de base des nourritures coréennes. Le Bibimbap figure parmi les préparations les plus célèbres en Corée du Sud. Une succulente recette composée de riz, de légumes, de la viande de bœuf, de pousses de soja, des sauces pimentées et des épices. Les vacanciers de passage en Corée sont particulièrement séduits par le Japchae, des nouilles de patates douces assaisonnées de poivrons, de carottes, de champignons et de viande. La plupart des marchands de rues en Corée du Sud proposent généralement des mets comme le Tteokbokki, le Samgyeopsal ou le Kimbap, mais il existe plusieurs choix qui méritent d’être explorés pendant une tournée dans le territoire sud-coréen.

Léa Deltour

"Léa les bons tuyaux" me surnommaient déjà mes camarades de classe à la fac. Ici, pas de chichis ni langue de bois, uniquement des informations croustillantes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *