CBD : je vous dis tout sur la molécule du cannabidiol !

Home > Bien-être > > CBD : je vous dis tout sur la molécule du cannabidiol !
Posté le 29 juin 2018
Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

Que ce soit pour une utilisation récréative ou pas, les substances telles que le cannabis ne bénéficient d’aucun traitement de faveur vis-à-vis de la loi. Cependant, le cannabidiol, constitué d’une molécule dérivée de ce produit illicite, est rendu légal en France. Je vous dis tout sur mes recherches concernant cette molécule qui fait polémique dans la sphère médicale et paramédicale !

Le cannabidiol : qu’est-ce que c’est ?

Encore connue sous la dénomination CBD, cette appellation fait référence à une molécule faisant partie des cannabinoïdes : une substance qui se trouve naturellement dans le cannabis. Non psychoactive, elle n’a aucun effet stupéfiant. En effet, sa consommation n’a aucune répercussion sur le système nerveux à l’instar des produits tels que l’alcool et le tabac.

Une autre chose est que cette molécule renferme de nombreuses vertus thérapeutiques. La consommation d’une dose trop élevée de cannabidiol ne vous donnera qu’une envie de dormir. Par ailleurs, vous ne courez aucun risque de toxicité.

Les additifs renfermant ce produit se présentent généralement sous la forme :

  • D’huile
  • De spray, ou encore
  • De capsules.

Pour l’instant, son dosage n’est pas encore bien défini, puisque cela varie en fonction de la pathologie à traiter.

Que dire alors sur le plan légal ?

Ici en France, la consommation du THC est condamnée. La loi ne proscrit pas encore clairement ce produit. Cependant, notons que le cannabis dont est issu le cannabidiol est réglementé.

Parlant du THC, c’est un produit considéré comme un stupéfiant. En effet, sur le plan légal, la position qu’occupe le CBD n’est pas véritablement définie. L’article R. 5132-86 du code de la santé publique stipule que « sont interdits la production, la fabrication, le transport […] de cannabis, de sa plante et de sa résine, des produits qui en contiennent ou de ceux qui sont obtenus à partir du cannabis, de sa plante ou de sa résine ».

De la même manière, l’utilisation à des fins médicales de la morphine fait l’objet d’une dérogation très rigoureux, ce qui n’est pas le cas pour le cannabidiol. Celui-ci bénéficie également des dispositions similaires pour son utilisation dans le secteur industriel. De ce fait, la culture de certaines variétés de cette plante est autorisée, à condition que le taux de THC soit inférieur à 0,2 %.

Sur le plan médical : quels sont les avantages de ce produit ?

Depuis que cette substance a été découverte par le professeur Mechoulam en 1963 un grand nombre de publications scientifiques à ce propos ont été répertoriées.

On comprend donc que la recherche médicale porte un intérêt particulier à cette molécule en raison de ces multiples propriétés intéressantes. Le cannabidiol s’avère alors un moyen de traitement éventuel.

Que ce soit un traitement à utiliser par voie orale ou encore sous forme de crème, retenez que les vertus antalgiques et anti-inflammatoires du CBD permettent de soigner la douleur et les inflammations.

Ce produit représente un anxiolytique recommandé pour l’anxiété et la dépression, mais aussi en vue de traiter les crises d’angoisse et les attaques de panique.

L’on peut également envisager son usage pour l’acné, les troubles neurologiques et neuropsychiatriques, les maladies inflammatoires chroniques intestinales, l’épilepsie, la sclérose en plaques, le diabète, etc. Dans le monde médical, le cannabidiol représente alors une solution d’avenir.

Une molécule utilisée pour la cigarette électronique

Vous trouverez sur le marché des huiles destinées à l’usage des e-cigarettes. Cependant, lorsque vous le vapotez, vous ressentirez presque les mêmes effets que procure la nicotine.

L’on pourrait donc opter pour ce produit, en vue de diminuer ou d’arrêter définitivement la consommation de la cigarette. La présente molécule peut être également utilisée à des fins récréatives dans le but de se détendre et se relaxer.

La différence entre cette substance et la nicotine

Comparativement à la nicotine, le cannabidiol met plus de temps à agir. S’y essayer une fois ne permettra pas alors d’obtenir un résultat concluant. Ainsi, l’on doit prendre en compte la façon dont on compte vapoter le CBD dans le temps.

Si vous souhaitez imiter la gestuelle de la marijuana, vous pourrez vous contenter d’une petite session d’une vingtaine de minutes. Cependant, lorsque l’on recherche l’effet relaxant, l’on a la possibilité d’étendre le vapotage.

Comment vapoter alors cette molécule ?

La première des choses, c’est de posséder bien évidemment un module de cigarette électronique. Vous devez ensuite vous procurer un e-liquide au cannabidiol.

Faites donc la différence entre l’e-liquide et l’huile, puisque ce sont deux choses distinctes. Généralement, l’huile est faite pour un usage oral. Par ailleurs, cela n’est pas destiné au vapotage. Cependant, même si ça fonctionne, sachez que vous pouvez endommager prématurément votre matériel.

Y a-t-il une possibilité de surdose avec cette substance ?

De façon théorique, ce n’est pas chose impossible. Comme vous le savez déjà, cette molécule prend plus de temps à agir que la nicotine. Cet état de choses peut conduire à une exagération avant que le surdosage ne se manifeste.

Cependant, les concentrations en cannabidiol pouvant conduire à un surdosage sont très rares. De tous les tests réalisés à ce jour, l’on n’a pas constaté un seul symptôme de surdosage en dessous de 1500 mg de CBD par jour. Et compte tenu du coût des e-liquides, vous devriez vous ruiner financièrement pour atteindre le seuil de surdose.

De toutes les façons, vous aurez plus de chance de supporter les effets du surdosage de cette substance que celle de la nicotine. Entre autres, vous aurez une sensation d’engourdissement accompagné par une sensation de raideur musculaire.

Toutefois, se donner une pose avec une bonne nuit de sommeil suffit pour se remettre de l’influence du cannabidiol. N’oubliez quand même pas de recourir à un médecin lorsque les symptômes persistent.

Voilà donc en gros l’essentiel des choses que vous devez savoir sur ce produit. Retenez qu’en matière de législation il n’y a encore aucun statut fixe. Cependant, ne vous laissez pas trop aller, car l’excès en toutes choses nuit à la santé. Ces produits sont disponibles à l’achat dans un coffee shop à Paris.

Léa Deltour

Léa Deltour

"Léa les bons tuyaux" me surnommaient déjà mes camarades de classe à la fac. Ici, pas de chichis ni langue de bois, uniquement des informations croustillantes !

DANS LA MEME RUBRIQUE
Pour les grands amateurs de jus frais, l’achat d’un extracteur de jus est considéré comme l’un des mei...
De nombreuses raisons peuvent causer la détérioration de la santé de votre chevelure. En effet, dans le cas...
Il faut savoir que perdre quotidiennement un certain nombre de cheveux est tout à fait normal. En effet, entr...
Bien que les hémorroïdes soient plus courantes après l'âge de 30 ans, certains enfants ressentent ces vais...

Ne ratez pas
Novembre 16, 2018 34
Pour les grands amateurs de jus frais, l’achat d’un extracteur de jus est considéré comme l’un de...
C'est tout chaud
Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être