Quelles huiles choisir pour cuisiner ?

Home > Cuisine > > Quelles huiles choisir pour cuisiner ?
Posté le 26 août 2014
Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

 

L’huile dans votre cuisine

Lorsque l’on élabore différentes sortes de recettes, on ne sait pas toujours quel type d’huile utiliser : dans les hypermarchés, elles sont de plus en plus nombreuses, tout en vantant – pour chacune d’entre elles – des bienfaits parfois différents.

Dans un premier temps, si vous faites attention à votre ligne, sachez que toutes les huiles sont à 100 % constituées de matières grasses. En ce sens, il est impossible de trouver un produit moins calorique qu’un autre.

Pourtant, ce lipide ne doit pas être banni de l’alimentation, et ceci même à l’issue d’un régime. En effet, il est bon pour le cœur, tout en participant au bon fonctionnement du cerveau. Enfin, cet antioxydant est une alternative au beurre que l’on ne peut négliger.

huiles-cuisine

En fonction de vos recettes, vous pouvez sans aucun problème varier les huiles. Dans certains cas, elles vous permettent d’obtenir des arômes légèrement différents, afin de ne pas relever votre plat toujours de la même façon.

Concrètement, plusieurs huiles ont un goût qualifié de neutre, tandis que d’autres ont une saveur légèrement fruitée. Par ailleurs, certaines sont plus délicates, tandis que d’autres, réellement plus parfumées, participent efficacement à donner du mordant à vos recettes les plus goûtées.

Comment utiliser les différentes huiles ?

L’une des huiles les plus connues reste l’huile de tournesol. Sa saveur délicate s’agrémente parfaitement avec les pommes de terre : c’est la raison pour laquelle on l’utilise très souvent pour les frites.

Sur certaines salades, elle peut également être ajoutée à froid, afin d’adoucir le tout. Pour la friture, l’huile d’arachide est également une possibilité.

Cependant, elle possède un risque d’allergies que l’on ne peut omettre, c’est pourquoi elle nécessite une vigilance particulière, surtout si l’on cuisine pour des enfants.

utiliser-les-huiles

Pour diminuer le cholestérol, l’huile de colza est un allié de taille : tandis qu’elle a une mauvaise odeur à chaud, elle ne peut servir que pour agrémenter des plats froids.

Bénéfique pour le cerveau, elle regorge d’omégas 3 et 9. Les victimes de cholestérol peuvent également opter pour l’huile de maïs, représentant l’avantage de pouvoir être mobilisée pour du chaud.

Si vous aimez apporter du goût à vos marinades et mayonnaises, vous apprécierez probablement le goût de l’huile de pépins de raison. Elle est idéale pour faire frire de la viande, notamment.

Enfin, lorsque l’on fait couramment de la cuisine méditerranéenne, l’huile d’olive reste un ingrédient incontournable : à froid et à chaud, elle relève délicatement vos meilleures recettes.

Les huiles à utiliser pour préserver la santé

Les huiles existant sur le marché possèdent toutes des propriétés différentes. L’huile d’olive, fréquemment utilisée dans toutes les familles, est connue pour des nombreux effets positifs.

Sa richesse en polyphénols lui permet de limiter le risque de développement de maladies neurologiques et dégénératives, cardio-vasculaires, inflammatoires et de cancers.

L’huile de colza, quant à elle, constitue une bonne ressource en oméga-3. Assez proche de l’huile d’olive, elle réduit considérablement les accidents cardiaques et les infarctus du myocarde. Après l’huile de tournesol, c’est la deuxième la plus consommée dans le pays.

Parallèlement, certaines études viennent contredire des stéréotypes sur les autres huiles. En ce sens, les individus ont tendance à croire que l’huile de noix ou l’huile de pépins de raisins peuvent faire baisser les taux de glycémie et de graisses dans le sang, à l’origine de maladies comme le diabète ou le cholestérol.

huiles-sante

Pourtant, les médecins restent, à ce jour, réservés quant à ces éventuelles vertus.

Enfin, tandis que l’on vante parfois les bienfaits de l’huile de soja, certains chercheurs persistent à rester sceptiques et à plutôt conseiller l’huile d’olive ou de colza : elles permettent de mieux absorber les omégas-3 et les polyphénols, pour profiter au maximum de leurs bienfaits.

Léa Deltour

Léa Deltour

"Léa les bons tuyaux" me surnommaient déjà mes camarades de classe à la fac. Ici, pas de chichis ni langue de bois, uniquement des informations croustillantes !

DANS LA MEME RUBRIQUE
Les couleurs peuvent se marier parfaitement si vous prenez le temps de réfléchir à la manière de les acc...

Pratiquement tout le monde a déjà connu ce sentiment insoutenable après une...

Des richesses culturelles, des monuments historiques, des paysages époustouflants, des belles plages, une pop...
Il n’y a pas si longtemps (presque deux ans, déjà !), je vous racontais

Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être