Love & Sexo

Poppers, ou l’art subtile de succomber à la légèreté

Qui n’a pas un jour eu l’idée d’une soirée coquine entre adultes, où la volupté le dispute au plaisir ? Le charme à la sensualité ? Comme beaucoup, vous avez alors mis une musique qui suscite le désir, tamisé les sources de lumière, et préparé une boisson… agréable. Un petit plus ? Pourquoi ne pas ajouter à cette atmosphère délicieuse un supplément sous la forme de poppers ? Une inhalation et tout devient plus léger.

De quoi parlons-nous au juste ?

Il est ancien mais pas du tout démodé ! Très répandu depuis des dizaines d’années chez les gays, il a connu un succès comparable chez les hétéros. Pourquoi ? Parce que lorsqu’on l’utilise correctement, de manière rationnelle, le poppy, ce n’est que du plaisir ! En toute légalité. On peut s’en procurer dans une boutique de poppers.

Chimiquement, son principe actif, c’est le nitrite d’amyle, ou l’un de ses dérivés nitrites. Il se présente sous la forme d’un liquide transparent, dans les tons ambré-jaune-orangé. Doté d’une bonne tension de vapeur, il est très volatil car léger – on peut donc le respirer – et s’enflamme facilement, ce qui disqualifie les petites bougies pour l’ambiance glamour ! Il est important, pour un novice, d’en faire un usage raisonné, en respectant quelques règles simples.

Comment en faire un bon usage ?

Les effets d’une exposition à une inhalation de pops sont dus à son pouvoir vasodilatateur, c’est-à-dire qu’il facilite le relâchement des vaisseaux sanguins, ce dont on peut tirer bénéfice comme suit :
• une sensation de bien-être, d’euphorie transitoire
• des bouffées de chaleur, à même la surface de la peau
• une augmentation de l’excitation sexuelle et de la libido
• un facilitateur sexuel, pour notamment améliorer l’érection
• un ralentisseur d’éjaculation…
Les effets de vasodilatation transitoire sont associés avec le principe actif de plusieurs composés aphrodisiaques. Et comme tout bon aphrodisiaque, le poppy est un véritable excitant sexuel : il n’engendre pas l’excitation, mais l’accélère et l’amplifie !
Son usage peut être envisagé pour des rapports sexuels désinhibés mais également pour faire la fête avec des amis, dans une ambiance chaleureuse de soirée coquine. Essayer une première fois n’engage à rien, car il ne s’agit pas d’une substance addictive.

Pour une utilisation 100% plaisir, sans risque

Comme évoqué précédemment, le poppers s’inhale, en respectant les consignes du fabricant. Il ne doit en aucun cas être bu. De fait, vous trouverez dans notre boutique différentes flagrances, pour varier les plaisirs… olfactifs. L’utiliser comme un parfum d’ambiance est la meilleure chose à faire… pour des plaisirs collectifs, car il se diffuse naturellement en se mélangeant à l’air ambiant.

Lorsque le flacon est ouvert, l’atmosphère devient rapidement plus légère, et assez désinhibée. Donc, première règle : ne pas en respirer l’odeur à la sortie du flacon. Il ne faut donc pas le renifler. Autant en profiter dans une pièce de bonne taille, bien ventilée, où son agréable parfum se répandra rapidement. En plus de faciliter les contacts, il instaure une odeur sensuelle, qui va électriser l’atmosphère ! Bien sûr, si une personne dans la pièce se plaint de maux de tête ou d’étourdissements, il n’y a qu’à reboucher le flacon. Car il peut y avoir des effets indésirables mais sans danger, si vous en avez trop inhalé : le mieux est alors de sortir de la pièce pour aller se rafraîchir…

Une fois inhalées, les vapeurs de pop agissent très rapidement dans le corps – quelques secondes suffisent – et leurs effets durent plusieurs minutes. Et à cet instant, tout semble plus facile, car votre corps est envahi d’une sensation de bien-être qui vous transporte, vous et votre entourage.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *