Dépersonnalisation et déréalisation : c’est quoi, et comment s’en sortir ?

Home > Psycho > > Dépersonnalisation et déréalisation : c’est quoi, et comment s’en sortir ?
Posté le 13 janvier 2015
Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

Dépersonnalisation. Déréalisation. Vous avez déjà entendu ces termes, quelqu’un de votre entourage en souffre, mais vous ne savez pas à quoi ils réfèrent exactement ? Vous pensez en être atteint, vous souhaitez simplement confirmer vos présomptions ? Je vais tenter de vous apporter les premiers éléments de réponse.

La dépersonnalisation et déréalisation : c’est quoi, et comment s’en sortir ?

Comment établir que je souffre de dépersonnalisation et déréalisation ?

Tout d’abord, il faut savoir que les symptômes liés à ces deux troubles sont distincts, et nous allons apprendre à les reconnaître.

1/ La dépersonnalisation

Dans les deux cas, dépersonnalisation ou déréalisation, il s’agit d’une perte de sens de la réalité, la perception d’un changement notable dans ses perceptions, et, surtout, l’incapacité de contrôler cet état.

Mais la dépersonnalisation, elle, est axée sur l’individu : le changement intervient en lui-même.

Les individus qui en souffrent ont le sentiment :

  • D’être détachés du monde, de leur identité, de leur propre corps
  • Que leur vie ressemble à un film, que les choses paraissent irréelles, floues
  • D’avoir perdu accès à leurs émotions : peine, colère… ils ne parviennent plus à les ressentir, ou bien ils les ressentent, mais sans se sentir concernés
  • Que tout manque de sens : leurs actions, leur vie en général
  • Qu’il existe une césure entre leur corps et leur tête : d’avoir le sentiment d’agir comme un robot.

Une patiente témoignait : « Je suis là et pas là. Je suis avec vous, mais ailleurs. C’est comme s’il y avait un voile, une sorte de brume entre le monde et moi ».

2/ La déréalisation

Dans le cas de la déréalisation, et contrairement à la dépersonnalisation, c’est le monde extérieur qui apparaît comme changé, étrange, irréel, et non l’individu.

Notez que, si la majorité du corps médical ait depuis longtemps appris à faire la distinction entre ces deux troubles, une minorité continue d’affirmer qu’ils sont liés, et que l’un n’existe pas complètement sans l’autre. D’ailleurs, un patient sur deux fait état des deux troubles à la fois.

La dépersonnalisation et déréalisation : c’est quoi, et comment s’en sortir ?

Quelles peuvent être les causes de la dépersonnalisation et déréalisation ?

La dépersonnalisation et la déréalisation peuvent survenir :

  • Ponctuellement, suite à une anxiété ou un stress temporaire
  • De manière prolongée, à la suite d’une expérience traumatisante, ou d’un stress prolongé
  • A la suite d’une ou plusieurs prises de drogues hallucinogènes ou psychédéliques
  • Comme effet secondaire, suite à un abus de caféine, d’alcool, ou de cannabis
  • Du fait de la prise à long terme, ou bien après le sevrage à un médicament. Les plus connus sont les benzodiazépines, utilisés dans le traitement de l’anxiété, les insomnies, les spasmes et convulsions, ou dans le cadre d’un sevrage alcoolique.

Il faut savoir que plusieurs de ces causes peuvent se cumuler. Par exemple l’abus de café ou d’alcool avec un stress intense pourra plus facilement provoquer les symptômes attribués à la dépersonnalisation ou déréalisation.

Il arrive aussi que les « burn-out », de plus en plus pointés du doigt dans les entreprises, soient couplés à un sentiment de dépersonnalisation ou déréalisation, au cours des mois de rétablissement.

Cependant, toutes les causes ne peuvent être établies, et certains médecins continuent d’en soulever de nouvelles. Par exemple, dans cet article, Didier Lauru (le Directeur du centre médico-psycho-pédagogique de Paris) après avoir dressé un petit historique de la dépersonnalisation, dans la littérature et dans la science, met en rapport le phénomène de dépersonnalisation avec le processus amoureux.

La dépersonnalisation et déréalisation : c’est quoi, et comment s’en sortir ?

Quels sont les traitements existants ?

Déterminer l’origine des troubles

Le traitement dépend bien sûr de l’origine du trouble : la dépersonnalisation ou déréalisation est-elle causée par une maladie neurologique ? Ou bien la prise de médicaments découlant du traitement d’une maladie ? Dans ce cas, traiter cette maladie ou adapter le traitement médicamenteux sera la priorité.

Evidemment, si les symptômes sont causés par un trouble psychologique, issus d’un traumatisme par exemple, ou d’un très haut état de stress, votre médecin ou psychiatre décidera lui-même du traitement. Parfois, il n’y a pas de traitement miracle, cependant certains médicaments pourront vous aider à vous sentir mieux.

Savoir vaincre son stress

Il est également important d’apprendre à ne pas tomber dans un cercle vicieux : en effet, la dépersonnalisation ou déréalisation peut être déclenchée par le stress, mais, surtout, l’état qu’elle cause chez le patient renforce encore ce degré d’anxiété ! Voilà pourquoi certains médecins ayant fait de ces troubles leur spécialité proposent de travailler sur ces états de stress avant tout.

Laisser du temps au temps

Parfois, il faut juste du temps. Il arrive que les troubles finissent par disparaître, tout seuls, comme ils sont venus. Peut-être, en réalité, n’ont-ils pas disparu complètement, mais votre cerveau s’est-il accommodé de cette nouvelle perception, de sorte que vous ne la ressentez plus aussi fortement ? Parfois, aussi… ils reviennent ! Sous l’accès d’un stress nouveau, d’une nouvelle situation.

Accepter, mais ne rien lâcher

La dépersonnalisation, pour conclure, est un combat au quotidien. Une fois que vous aurez compris d’où les troubles proviennent, ce sera alors à vous de tester ce qui fonctionne, ce qui vous aide, ce qui vous soulage. Vous apprendrez à mieux vous connaître, à mieux cerner vos limites.

De même que la dépersonnalisation ou déréalisation n’est ressentie que par vous… il n’y a que vous qui saurez comment en sortir, ou comment l’éviter ! Courage.

Léa Deltour

Léa Deltour

"Léa les bons tuyaux" me surnommaient déjà mes camarades de classe à la fac. Ici, pas de chichis ni langue de bois, uniquement des informations croustillantes !

DANS LA MEME RUBRIQUE
Les couleurs peuvent se marier parfaitement si vous prenez le temps de réfléchir à la manière de les acc...

Pratiquement tout le monde a déjà connu ce sentiment insoutenable après une...

Des richesses culturelles, des monuments historiques, des paysages époustouflants, des belles plages, une pop...
Il n’y a pas si longtemps (presque deux ans, déjà !), je vous racontais

Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être